mercredi 30 janvier 2008

Pourquoi un dialogue inter-religieux ?


Nous pouvons réfléchir aux fondements théologiques de ce dialogue. Jean-Paul II le fondait[1] dans une unité première de l’humanité. En effet, si nous avons une origine et un destin communs, n’avons-nous pas le souci de rechercher à faire l’unité ? Notre théologie nous inspire dans notre manière d’agir, de même que nos expériences du monde interrogent notre théologie.

Dieu nous parle depuis toujours ! On peut même dire, pour nous catholiques, qu’il a parlé d’abord à des juifs. Dieu veut offrir son salut aux hommes, il est normal alors de dialoguer avec tous les hommes en vue de ce Salut.

Y-a-t-il plusieurs niveaux de dialogue ?

On peut parler de 4 formes de dialogue :

  • dialogue de vie ou comment "vivre ensemble"
  • dialogue des oeuvres ou comment agir ensemble pour le bien de l'humanité
  • dialogue des echanges théologiques ou comment discuter ensemble entre les différentes religions sur des thèmes dogmatiques ou de foi, et sur des questions sociales.
  • dialogue de l'expérience religieuse ou comment partager ensemble nos richesses spirituelles

Plus que jamais, le monde a besoin d’espérance ! Chacun à notre manière nous sommes appelés à témoigner de ce Christ mort et ressuscité ! Si beaucoup de choses nous séparent, cela n’empêchera pas que ceux qui se laissent guider par l’Esprit de Dieu d’aimer dans l’autre celui que Dieu aime et qu’Il appelle au Salut sans jamais accepter d’identifier l’homme et sa religion.



[1] dans son discours à la curie romaine en décembre 1986.

4 commentaires:

Paul Muller a dit…

Est-ce que l'on peut parler aussi de dialogue inter-chrétiens (oui, il s'agit d'oecuménisme !) et même de dialogue inter-catholiques ?

Si les religions ne sont pas d'accord entre elles, nous faisons du dialogue inter-religieux, mais vous devez sans doute savoir que derrrière une soi-disante "unité" il existe des divergences d'opinion au sein même de l'Eglise catholique. Alors, peut-on véritablement dialoguer avec d'autres religions, sachant qu'il existe des divisions dans son eglise ?

Deo Gratias a dit…

Si je comprends bien votre question, vous parlez de ces divisions qui peuvent exister notre propre eglise ! Cela me rappelle la deuxième lecture de dimanche dernier (Saint Paul exhorte les corinthiens à se recommander uniquement du Christ et non de Paul ou Apollos...)! Certainement, dans notre eglise catholique il existe des différences de point de vue mais justement il y a des recherches entre théologiens qui sont faites ; le Pape encourage même ces recherches sur tel ou tel point, par exemple à propos du mariage, il disait en 2005 à Aoste : "quand j’étais le Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, j’ai invité plusieurs Conférences épiscopales et plusieurs experts à étudier ce problème : *un sacrement célébré sans la foi*.Peut-on réellement trouver là un motif d’invalidité parce qu’il manquait au sacrement une dimension fondamentale ? Je n’ose pas dire oui. *Personnellement, je le pensais, mais, des discussions que nous avons eues, j’ai compris que le problème est très difficile et doit encore être approfondi*. "

Dans l'interprétation de la Bible, il existe aussi de nombreux débats, etc... mais dans ce dialogue "intra-eglise" nous pouvons y faire participer les autres églises sur certaines questions, et sur des questions fondamentales ou éthiques, un juste dialogue est possible avec d'autres religions !

En fait, je crois que la véritable question que vous posez est : "Qu'est-ce que l'unité ?"

Faut-il une unité des religions comme dans la foi Baha'i ? Je pense qu'il existe différents biveaux d'unité (foi, gouvernement, doctrine, oeuvres...). Il est certain que cela rejoint les différents niveaux de dialogues explicités...

Anonyme a dit…

bonjour, peut être pourrez vous m'aider... je cherche à étudier la théologie, mais je ne peux m'inscrire à une faculté de théologie. Est-il possible de s'instruire gratuitement ? Si oui, de quelle manière ? Merci.

Deo Gratias a dit…

pour faire des études de théologie, il fut vous inscrire dans un cursus universitaire ou bien à l'école cathédrale à Paris. Dans beaucoup de diocèses il y aussi des formations permanentes mais il faut vous renseigner auprès de votre évêché...
Pour aller à un séminaire nous sommes envoyés par un évêque...

Bon courage, j'espère que vous trouverez cette réponse satisfaisante, sinon dites-moi en plus pour que je puisse mieux vous renseigner !

In Christo per Mariam,